Bleu marin, bleu marine, qui dit vrai ?

Bleu marine ! Pourquoi ? C’est la couleur de la marine et non la couleur du marin. Quoique, en mer agitée , un marin peut changer de couleur .

Voici mon plus récent sac

DSC04609

En vente sur Etsy : https://www.etsy.com/ca-fr/listing/507176722/sac-qui-se-porte-a-lepaule-en-cuir-de?ref=shop_home_active_1

Souvenir de Nice

Ah! Sentir l’air salin de la Méditerranée sur la Promenade des Anglais. Déambuler nonchalamment dans les petites rues frétillantes de vie, humer les parfums du pain fraîchement sorti du four, les charcuteries, cette douce chaleur et puis…s’asseoir à une  table et commander un Pastis !  La doce vita, quoi !

Voici  La Belle de Nice

DSC04570

 

 

 

Ceci est un sac

En fait, pas tout à fait.

Reste à assembler les morceaux, marquer les coutures, faire les coutures (à la main, un point à la fois ), poser les rivets, préparer les pièces de la finition intérieure,les assembler, les coudre, réaliser la pochette détachable, sabler les bords de coutures, les peindre, les cirer, faire la courroie et pour terminer, passer à la loupe (mon oeil) tout le travail réalisé.Hum! je n’ai pas tout mentionné. Je ne veux tout de même pas en faire tout un plat, mais fabriquer un sac, c’est une foule de petits et grands gestes tout aussi essentiels les uns que les autres et pas du tout anodins

Encore plusieurs jours de travail en atelier avant de vous montrer le produit fini.

DSC04499

 

Tout nouveau pour le printemps

N’attendez pas le printemps pour vous procurer ce sac en cuir de buffle couleur Piment avec rabat de cuir tanné végétal, embossé et teint légèrement. Entièrement cousu au point sellier.

DSC04440

 

DSC04458

Autres photos SAH-45

DSC04472

 

B58

B58

 

 

L’art de se compliquer la vie

Ce qu’il y a de merveilleux dans la maroquinerie, c’est qu’il y a toujours quelque chose à apprendre. Les limites, on se les impose parce qu’il faut maîtriser cet art petit à petit. Récemment, j’ai commencé à teindre mes cuirs afin d’obtenir des couleurs uniques. A priori, on pourrait croire qu’il est très simple d’appliquer une couleur. En soi, c’est vrai ! La difficulté vient du fait que la peau du cuir est poreuse, et sa surface inégale fait en sorte que la teinture ne réagit pas uniformément. De plus, selon la nature de la peau (veau, vache), la teinture sortira différemment. Puis, il y a toutes ces gammes de teintures (aniline, huile, alcool) C’est tout un monde à expérimenter. Pas surprenant que de nombreux maroquiniers utilisent des peaux déjà teintes. Mais explorer cet aspect du travail de maroquinerie est très excitant malgré le stress que cela engendre. L’erreur coûte cher ! Voici donc mon plus récent sac. Évidemment, j’ai réalisé la teinture.

 

DSC03448 (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

SP-19 Baluchon bleu et tan 650 $ CND

 

Photos  SP-19 Baluchon bleu et tan